Les sites E-commerce se développe de plus en plus au Maroc, les moyens de paiement en ligne aussi! Quels sont les différents moyens que vous pouvez mettre à disposition des clients pour leur permettre de payer leurs achats sur leurs sites marchands favoris ?

L’objectif ultime de chaque marchand en ligne est sans doute le développement de ses ventes et in fine son chiffre d’affaires.  Afin de faciliter le processus d’achat, proposer différents modes de paiement au client est devenu une condition sine qua non pour réussir son business en ligne.  A l’air du multi-canal et vu l’hétérogénéité de la population nationale, des inconditionnels amoureux du cash jusqu’aux technophiles qui ne se séparent jamais de leur Smartphone, nous vous proposons une liste détaillé des différents dispositifs de paiement que vous pouvez offrir à vos clients à l’heure actuelle, avec à la clef pour chaque canal son descriptif, ses avantages et inconvénients et notre avis général le concernant.

1. Paiement à la livraison (Amana Contre Remboursement)

A notre sens, le moyen le plus plébiscité par une grande partie de nos ressortissants qui ne font pas encore confiance aux moyens de paiement électroniques et préfèrent n’effectuer la transaction qu’après avoir reçu et vérifié leur marchandise, ce qui est tout à fait logique vu que les comportements d’achat traditionnelles sont toujours ancrés dans nos habitudes. S’il comporte plusieurs avantages pour le client, ce canal comporte des risques pour le fournisseur non négligeables:.

Coût :

Que vous livrez vos marchandises vous même au client ou via un prestataire de service, la logistique nécessaire à ce canal est estimé à 30 Dhs minimum, voir plus si le colis est volumineux.

Avantages:

  • Idéal en cas de ventes nécessitant une livraison de marchandise, puisque vous n’aurez pas à payer une commission en sus pour la transaction monétaire à un tierce.
  • Augmentation considérable de votre chiffre d’affaire vu que la diaspora marocaine a plus confiance en se moyen.
  • Minimisation des risques perçus par le client concernant l’achat sur le web.
  • Aucun problème technique ou de fraude lié au paiement électronique

Inconvénients:

  • Incompatible avec la vente de services en ligne, comme les billets ou les abonnements multimédia.
  • Risques liés au transport de fond monétaire qui peuvent être amortis en souscrivant à une assurance
  • Risque de désistement inopiné du client et donc de prise en charge du coût de la livraison sans vente.
  • Réclame au client d’être présent au moment de la réception du colis.

AmanaPay et SDTM

Différentes plateformes disponibles :

Notre avis:

Le paiement à la livraison peut augmenter considérablement votre chiffre d’affaire, alors que les risques liés au désistement des clients peuvent être amortis si vous avez un volume de vente important ou si vous êtes dans un contexte B to B.

3. Paiement par carte bancaire:

Ce canal intégré et intuitif, permet au client d’effectuer tout son processus d’achat en ligne sur le site du marchand, et minimise ainsi les risques de déperdition. Il est régi par le Centre Monétique Interbancaire (CMI) et il est nécessite le recours à un prestataire de services de paiement (PSP) pour l’intégration et le paramétrage de l’ API (interface de programmation applicative) de paiement par CB. Ce moyen gagne aussi en sécurité vu que tous les pages de transactions sont en HTTPS et que tous les banques ont appliqué la double authentification via validation de l’achat par code reçu via SMS au numéro de téléphone du client.

Coût :

Un maximum de 2% est prélevé aux marchands pour les cartes marocaines et de 3.25% pour les cartes étrangères, dont 0.5% au profit du PSP. Toutefois, les commissions peuvent être négociés selon le volume d’affaires actuel ou potentiel.

Avantages:

  • Intuitif et rapide pour le client.
  • Temps de traitement relativement rapide (le virement est reçu entre un et trois jours ouvrables).
  • Paiement en temps réel.
  • Possibilité de demander une autorisation de prélèvement uniquement, et donc ne débiter réellement le compte du client que quand le service est rendu ou la marchandise disponible en stock.
  • Parfaitement adapté pour les services ne nécessitant pas de livraison

Inconvénients:               

  • Réclame que le client soit bancarisé et qu’il possède une carte de paiement sur internet
  • Possibilité de fraudes ou de problèmes techniques
  • Procédure compliquée: volet administratif et installation technique nécessitant entre trois et six semaines.

Différentes plateformes disponibles:

CMI (Centre Monetique Interbancaire)

Notre avis:

Moyen de prédilection dans le paiement en ligne dans les pays développés, ce canal gagne en notoriété auprès des marocains et bénéfice de normes de sécurité plus aboutis. Cela dit, le paiement par carte bancaire ne doit pas être l’unique moyen de règlement disponible sur votre site web  afin de ne pas mettre à l’écart les clients non bancarisés ou qui sont toujours non confiants par rapport à ce système.

2. Paiement par téléphone mobile « m-wallet »

Une personne possédant un Smartphone peut lier son numéro de téléphone à une application m-wallet, puis alimenter son compte par espèce via un point de services type  « wafacash » ou directement par virement via l’application d’Ebanking de la banque du client si elle le permet.

Le détenteur d’un « m-wallet » peut effecteur une transaction directement en indiquant le numéro de téléphone ou en scannant le QR code du bénéficiaire qui doit lui aussi être détenteur d’un « m-wallet ».

Avantages:

  • Sécurisé et simple d’utilisation.
  • Possibilité d’alimenter son compte en espèces
  • Ne nécessitant pas d’avoir un compte bancaires
  • Transfert immédiat de l’argent.
  • Gratuit jusqu’à présent.
  • Simple à intégrer au niveau du site de l’E-commerçant.
  • Réseau très étendu
  • Presque tout le monde à un Smartphone (Taux de pénétration de plus de 70% selon les dernières statistiques)

Inconvénients:

  • Plafond des comptes à l’heure actuelle. Les premiums peuvent alimenter leur compte à hauteur de à 20.000 Dirhams.
  • Plafonné à 3.000 Dirhams par transaction actuellement et donc inadapté au achats conséquents
  • Nouvelle technologie comportant diverses zones d’ombre notamment le coût réel d’utilisation

Différentes plateformes disponibles:

Onze agréments ont déjà été octroyés dans ce sens, dont trois aux différents opérateurs télécoms nationaux : Maroc Telecom cash, Orange Money, Wana Money et huit entreprises ont également été homologuées : BMCE Bank, CIH bank, Crédit Agricole du Maroc, WafaCash, Société général et Maimouna services financiers. Par contre, seules quelques unes de ses entités ont mis leur offre sur le marché : « Jibi » de Wafacach, « WePay » de CIH ou « BPAY » de la Banque Populaire.

WePay et JIBI

Notre avis:

Mode de paiement embryonnaire mais prometteur, ce canal se développera de plus en plus dans un futur proche, surtout qu’une interopérabilité bancaire de M-Wallet est promise pour 2020, et permettra l’accès aux achats en ligne à une plus grande partie de la population, souvent non bancarisée.

4. Mode de paiement multi-canal:

Parmi les nouveaux moyens d’achat en ligne au Maroc, ce canal se positionne parmi les plus  prometteurs. En fait, l’avantage de celui-ci est qu’il permet au client de choisir lui même le canal qu’il préfère après avoir effectué sa transaction sur le site du e-marchand. Le principe est assez simple, à la fin de la transaction, le client ayant choisi cette option reçoit une clé unique périssable au bout d’une période donnée, durant laquelle la transaction de l’acheteur reste bloquée. Avec cette clé, le client peut effectuer son paiement sur différentes interfaces physiques ou électroniques comme les agences de service ou de proximité (Wafacach ou Jiwar), les GAB (guichets bancaires), les M-wallet, les agences bancaires, les applications d’E-Banking partenaires du site…

Coût:

15 dirhams TTC si vous passez par une agence bancaire ou des points de proximités

Les avantages:

  • Multi-canal: le libre choix du client du mode de paiement qui lui semble le plus adéquat.
  • Simple à mettre en place
  • Sécurité renforcé.

Inconvénients:

  • Possibilité de désistement du client.

Différentes plateformes disponibles:

Fatouraty jusqu’à présent, mais d’autres sont à venir très prochainement

Notre avis:

Le client est roi est un adage qui a fait ses preuves à travers tous les âges. Laisser à son client le choix du moyen qui lui convient parmi plusieurs possibilités est un vrai privilège qui apportera une vraie valeur ajoutée à votre vitrine en ligne.

5. Paiement en ligne espèces

Ce type de paiement fonctionne exactement comme le paiement multi-canal puisqu’il n’est qu’un de ses dérivés ou plutôt, c’est le paiement multi-canal qui en est l’évolution, car le paiement en ligne liquide permet d’effectuer son paiement en espèces dans certaines agences de services de proximité via une clé unique périssable.

Coût:

 Assez variable, 2 % pour les agences « Tasshilat » et de 2.5 % à 5.5 % pour « Binga »

Avantages:

  • Le client paye en espèce, ce qui est un plus pour les méfiants des systèmes électroniques
  • Très simple et accessible partout.
  • kit d’intégration facile à mettre en place.

Inconvénients:

  • Coût dépendant notamment du volume de votre chiffre d’affaire.
  • Le client doit se déplacer pour payer à  l’agence.

Différentes plateformes disponibles:

Binga de « wafacash », « Tasshilat » détenu par M2T dont le PSP et AmanPay

Notre avis:

Il est utile de proposer ce mode paiement pour les clients qui n’ont pas encore confiance dans le paiement électronique, en plus des autres moyens de paiements spécifique à l’e-commerce

6. Virements, chèques et versements :

Ces moyens de paiement « classique » ne sont pas forcément liés à l’univers de l’e-commerce vu leurs délais de traitement, mais ils peuvent servir aux transactions dans certains cas particuliers notamment  s’il y a déjà une confiance préétablie entre le client et l’e-commerçant surtout dans le cadre de clients réguliers ou de ventes BtoB.

Cependant dans le cas des chèques, il ne pas oublier de préciser très clairement au client que les délais de livraison sont rallongés à cause du temps nécessaire à l’encaissement réelle de celui-ci (entre 2 et 7 jours ouvrables).

Avantages:

  • Le coût reste très bas
  • Aucun risque lié à la manutention du cash

Inconvénients:

  • Le client devra se déplacer à l’agence pour effectuer un virement ou un versement
  • Lenteur du processus et l’inquiétude que cela peut engendrer chez le client

Notre avis:

Ces modes de paiement ne doivent en aucun cas être la principale source de monétisation de votre site d’e-commerce, mais reste des alternatives intéressantes dans certains cas de figure.

7. Application d’e-banking.

La majorité des banques au Maroc proposent actuellement leur application mobile qui permettant la gestion de son compte bancaire via son téléphone portable. Ces applications permettent aussi, selon les partenariats effectués par chaque entité financière, de payer directement des factures (Téléphone, électricité, taxes..) ou des prestations vendus sur Internet (billets d’avion).

Coût:

 Commission à négocier avec l’établissement bancaire

Avantages:

  • Le paiement s’effectue depuis votre Smartphone.
  • Possibilité  de payer de gros montants puisque la transaction est assimilée à un virement

Inconvénients:

  • Nécessite la bancarisation du client
  • Réclame que le client soit à l’aise avec l’utilisation d’application mobile.
  • Même si les opérations sont protégées par un mot de passe, il y a toujours un risque lié à la fraude ou en cas de perte de votre smart phone.

Notre avis:

 Si vous avez un volume de vente important ou vous proposez un service basé sur un système d’abonnement, il serait intéressant de négocier avec les banques de la place l’intégration directe d’un service permettant le payement de vos prestations directement sur leur application mobile.

8. Moyens de paiement devenus obsolètes:

  • Paypal: puisqu’il est interdit d’alimenter son compte Paypal depuis le Maroc, ce moyen très fiable n’a pas lieu d’être proposer aux Marocains, mais il reste une option en plus si vous ciblez  les étrangers et les Marocains résidents à l’étranger. Néanmoins, sa commission reste très importante: 3.9 % du montant de la transaction pour un minimum de cinq euros par commission.
  • Crypto / Bitcoin: l’utilisation du Bitcoin et de tous ses cousins est totalement interdite au Maroc.
  • Le paiement par SMS surtaxés : possible uniquement dans le cas d’une prestation à tarif fixe, son principale avantage était de pouvoir payer depuis son téléphone portable. Cependant, depuis l’arrivé sur le marché du m-wallet, cette technologie deviendra obsolète ou sera utilisé uniquement des certains cas spécifiques: jeux télévisés par exemple. Sans oublier que la commission d’utilisation de ce service est faramineuse: jusqu’à 90%